L’enseignement de promotion sociale

L’enseignement de Promotion Sociale en Communauté française de Belgique (plus connu sous l’appellation « Cours du soir » dans le grand public) propose une gamme très vaste de formations organisées suivant un horaire compatible avec une activité professionnelle.

Il s’agit d’un véritable enseignement « tout au long de la vie » :

Il offre à un étudiant la possibilité d’acquérir un titre d’études qu’il n’a pas obtenu dans sa formation initiale, de se perfectionner ou de compléter une formation antérieure.

Il intervient dans le cadre de la formation personnelle et professionnelle continue.

La pédagogie mise en œuvre vise à rendre l’étudiant responsable et autonome.

Certains cours sont confiés à des experts, gens de terrain, qui font ainsi bénéficier les étudiants de leur maîtrise d’un métier ou d’une profession. L’appel à ces professionnels, constitue une garantie de l’adaptation constante des formations de l’enseignement de promotion sociale à l’évolution des connaissances et des techniques.

Un des buts de l’enseignement de promotion sociale est d’aider l’adulte à atteindre son niveau le plus élevé de compétence et d’efficacité en l’amenant à s’insérer harmonieusement dans la vie socioprofessionnelle.

L’enseignement de promotion sociale veut promouvoir la confiance en soi, amener l’étudiant à s’approprier des savoirs, savoir-faire, savoir-être et savoir devenir.

L’enseignement de promotion sociale s’adresse à un public hétérogène, motivé et exigeant. Les étudiants sont en effet d’âge, de formations, de professions, de milieux sociaux et culturels très diversifiés. Cette hétérogénéité est source d’enrichissement mutuel.

L’enseignement inclusif

Définition

« Enseignement qui met en œuvre des dispositifs visant à supprimer ou à réduire les barrières matérielles, pédagogiques, culturelles, sociales et psychologiques rencontrées lors de l’accès aux études, aux évaluations des acquis d’apprentissage par les étudiants en situation de handicap et à l’insertion socioprofessionnelle ».

Étudiant en situation de handicap

« Etudiant qui présente des incapacités physiques, mentales, intellectuelles ou sensorielles durables don l’interaction avec diverses barrières peut faire obstacle à sa pleine et effective participation à l’Enseignement de promotion sociale sur la base de l’égalité avec les autres ».

Les établissements scolaires ont l’obligation de mettre en place un aménagement raisonnable pour une personne en situation de handicap. Le caractère « raisonnable » est évalué selon les critères suivants:

  • le coût,
  • l’impact sur l’organisation,
  • la fréquence et la durée prévue de l’aménagement,
  • l’impact de l’aménagement sur les autres élèves,
  • l’absence ou non d’alternatives.

Chaque situation est appréciée au cas par cas.

Pour la demande d’aménagements raisonnables, l’étudiant doit constituer un dossier administratif en respectant les délais imposés par le « Décret du 30 juin 2016 » et « l’Arrêté Gouvernemental du 05 juillet 2017 ». Les documents nécessaires à cet effet, sont à votre disposition sur notre site internet ou au secrétariat.

Démarches administratives ici